Bargylus 2014
  • Bargylus 2014
  • Bargylus 2014

Bargylus 2014

Producteur : Bargylus


36,50








Cépages Syrah, Cabernet Sauvignon et Merlot - Vin rouge - Bouteille de 75 cl - Vin de Syrie - Garde : encore 5 ans - Servir à 15-17 °C

Assemblage : 60 % syrah, 20 % cabernet sauvignon, 20 % merlot

Initialement impliquée dans le commerce des matières premières, diverses industries et l’exploitation de propriétés agricoles (oliviers, cotons, agrumes etc.), la famille développera des activités de transport maritime et terrestre à l’initiative de Johnny R. Saadé, en Syrie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en France. La diversification ne se fera pas attendre avec la création d’activités dans les domaines vinicole, touristique, immobilier et financier. Karim et Sandro, les fils de Johnny, assurent maintenant la gestion des activités familiales.

Leur aventure dans le monde du vin, soutenue par une passion sans faille, concrétise une ambition pour les vignobles libanais et syrien. « Le vin était un projet ancien auquel la famille pensait depuis des années, le vin a toujours passionné notre père - confient Karim et Sandro - Il préférait les bordeaux, puis il s’est laissé séduire par les rouges des Côtes du Rhône. » Les Saadé ont lancé leurs premières recherches en 1998, un projet longuement mûri. Dans un premier temps, ils regardent vers Bordeaux, la terre promise, puis ils se ravisent. « Le vin, c’est d’abord la terre. » Cette passion, est canalisée par les conseils éclairés de Stéphane Derenoncourt, le grand consultant bordelais qui apporte sa sensibilité à des viticulteurs passionnés et engagés, du monde entier.

La décision est prise : « on doit rester au pays. » Commence une longue étude des terres favorables à la culture de la vigne. Cela prendra 4 ans pour la Syrie et 5 ans pour le Liban. Cette patiente approche imprègne profondément la philosophie du vin définie par la famille. « Le vin, c’est d’abord la terre. » Dans sa recherche, le terroir passera avant tout : ce seront donc les terres vierges de Château Marsyas dans la plaine de la Békaa et les anciennes vignes cananéennes, grecques et romaines du Domaine de Bargylus en Syrie.

Les collines qui rebondissent, la masse imposante des montagnes en arrière-plan pour redessiner l’horizon, les paysages de Bargylus aiguisent l’émotion par leur âpreté et leur nature sauvage. Surtout quand une histoire ancienne vient habiter les lieux. La vigne occupe des petits coteaux à faible pente, elle couvre aujourd’hui une vingtaine d’hectares répartie en 75% de rouge et 25% de blanc. « Le terroir est fabuleux » a vite compris Stéphane Derenoncourt. Le vignoble est en effet situé sur une faille géologique. D’un côté, les sols sont calcaires, des calcaires exceptionnels, de l’autre, le calcaire se mêle à des silex ce qui exalte la minéralité des vins. Le lien entre ces deux sensibilités de la terre, ce sont les argiles. Elles sont plus brunes et plus intenses qu’à la Békaa, elles forgent la personnalité et la complexité des rouges.

Situé dans l’arrière pays de Lattaquié, le vignoble s’étale à une altitude de 900 mètres, une situation favorable avec des différences importantes de température entre le jour et la nuit qui favorisent la naissance des arômes. Ces deux paramètres dessinent un climat particulier, très différent de celui du Château Marsyas. Il est plus frais et surtout plus humide. Les vents marins venus de la Méditerranée favorisent les pluies (900 mm par an pour 600 mm à Marsyas). Les étés sont raisonnablement chauds ce qui permet de connaître de longues et bonnes maturités. Et les automnes souvent précoces favorisent une lente maturation phénolique tout en préservant l’acidité des raisins et leur fraîcheur aromatique.

La syrah, cépage de la vallée du Rhône , est parfaitement adapté aux sols argilo-calcaires et son cycle végétatif est plus court que celui du cabernet sauvignon. Elle est complétée par du cabernet sauvignon et du merlot. La culture de la vigne illustre les convictions des Saadé. Assez proche du « bio », elle met tout en oeuvre pour préserver la personnalité des sols et l’identité de ce terroir exceptionnel. 

Tous les rouges passent en barriques avec 25% de chêne neuf chaque année. Cet élevage soigné n’a pas pour but de « boiser » les vins mais plus simplement d’apporter un peu de complexité et d’arrondir les tanins. L’assemblage final a lieu après 12 à 14 mois d’élevage.

Dégustation :   Bargylus rouge délivre un bouquet généreux et intense, déclinant des arômes de fruits noirs et d'épices, dans un univers mentholé. En bouche, la texture est fine et suave, soulignée par des tanins harmonieux et des saveurs à la fois mûres et fraîches.

14.6 % Alc. Vol.

 




Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...



Agiorgitiko The Lion 2018
16,50

Bugey Cerdon sec
12,90

Nombre de résultats par page : 1 3 15