Impro libre 2018
  • Impro libre 2018
  • Impro libre 2018

Impro libre 2018

Référence: toupimpro


12,50








Cépages Grenache et Syrah - Vin rouge - Bouteille de 75 cl - IGP Côtes catalanes - Servir à 16 °C

"Si toupie est une anagramme en clin d’œil au mot "utopie", le projet de Jérôme Collas n’a rien d’une chimère. Son CV est enviable : passé par les services techniques de l’ONIVINS et de l’INAO, puis onze ans responsable viticole à la cave de Mont Tauch (Fitou).

En 2011, Il est poussé par son épouse ! "Si tu crées ta cave, c’est maintenant. Après ce sera trop tard." À 45 ans, ces paroles portent.

Il parcourt le Roussillon en quête de parcelles. Son rêve prend forme à Maury. Un terroir qu’il connaissait pour avoir travaillé en cave coop’. Le foncier est accessible. Jérôme trouve huit hectares qu’il récolte en 2012 et sort une gamme tricolore de vins de soif brillamment notée dans le guide.

Des vins frais, précis, sans le brouillon ou la lourdeur des cuvées de beaucoup de néo-vignerons catalans. Et pourquoi "Toupie" ? C’est un objet de famille (visible sur le site du domaine), transmis de père en fils. Une toupie gyroscopique qui garde toujours son équilibre ! L’allégorie du vin."

Antoine Gerbelle, Revue des Vins de France

Impro libre : parce que le millésime s'y prêtait, l'envie de faire la part belle au naturel…

Assemblage de Syrah et de Grenache,  ce vin a été vinifié sans ajout de sulfites pour conserver l'expression du fruit et la fraîcheur. 

Fragile, une attention particulière doit lui être portée au stockage de ce vin : les températures élevées sont à éviter et une consommation dans l'année est à privilégier. 

Dégustation : la robe est pourpre sombre translucide. Le nez est très expressif, sur la confiture de cerise noire, le coulis de mûre, une petite touche crémée/lactée et une pincée d'épices douces. La bouche est élancée, tonique, avec une matière veloutée au fruit intense se déployant dans tout le palais. La fraîcheur est omniprésente alors que nous sommes sur un vin du Roussillon à 14 % d'alcool. Et plus encore, une pureté de fruit qui touche au désarmant. La finale est finement tannique, avec un fruit – toujours cerise/mûre mais aussi framboise – qui gagne encore en intensité pour vous envahir totalement. Elle est accompagnée par le poivre blanc et le grué de cacao. Mais le plus impressionnant est cette rétro sur la framboise qui vous revient comme une (douce) claque alors que vous n'avez plus rien en  bouche. Et qui revient même une deuxième fois, et qui persiste. Ce vin est une tue-rie !

 




Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...



Bergerac Ça sulfit 2017
10,50

La Belle Aude 2018
11,50

La Féline 2017
14,90

Nombre de résultats par page : 1 3 15