Histoires de boire 2019 MAGNUM
  • Histoires de boire 2019 MAGNUM
  • Histoires de boire 2019 MAGNUM

Histoires de boire 2019 MAGNUM

Reference: darhis
Producteur: Da Ros (Elian)


38,00








Merlot and Abouriou - région Sud Ouest - red wine- 150 cl bottle

Elian Da Ros et son épouse Sandrine Farruggia ont uni leur raisins et leur savoir-faire dans cette cuvée composée de Merlot et d'Abouriou. Comme elle est irrésistiblement gourmande, ils n'ont décidé de ne la produire qu'en magnum, car une bouteille de 75 cl se vidait trop rapidement. 

 

12.5  % Alc. Vol.

 

Les Côtes du Marmandais font partie de ces terroirs méconnus et demeurent dans l'ombre des AOC du Bordelais situées à quelques kilomètres seulement. Elles le resteront tant que cette AOC cherchera à copier son encombrant voisin. Elian Da Ros est un "cas d'école" sur lequel de nombreux vignerons devraient se pencher. 

A partir d'un domaine de 16 ha complètement inconnu (M. Da Ros a hérité de 7.5 ha de son père qui livrait ses raisins à la coopérative et 8.5 ha ont été acheté), Elian Da Ros l'a transformé en quelques années seulement en un domaine connu et reconnu qui vend toute sa production en 6 mois à des prix bien supérieurs à la moyenne de l'appellation. Il a repris le domaine familial en 1998 et sortit son premier vin en mi 1999. 
Cinq années plus tard, il exporte dans le monde entier et les cavistes se pressent pour obtenir quelques caisses. Bien sûr, en 1998, il a fallu faire des choix. Construire une cave digne de ce nom avec un chai à barriques enterré, tailler court, limiter les rendements (entre 15 et 35 hl/ha alors que l'AOC permet de monter jusqu'à 55 hl/ha), supprimer les produits de synthèse, acheter des barriques et se faire connaître auprès d'une clientèle à la recherche de qualité. Ce sont des choix qui impliquent des engagements financiers lourds qui peuvent rapidement apporter de gros soucis si la vente des vins ne suit pas. 
Elian Da Ros a eu l'audace de se lancer dans cette aventure et cette stratégie s'avère payante. Il est vrai que M. Da Ros était à bonne école après 5 années passées au domaine Zind Humbrecht à Turckheim. Quand on connaît l'exigence de qualité d'Olivier Humbrecht, difficile ensuite de revenir au pays pour produire un petit vin rouge qui finira à 1.5€ sous les néons d'un supermarché. Les Humbrecht l'ont converti à la viticulture biologique (8 ha sont même en biodynamie, pas plus pour des questions de main d'oeuvre) et à l'usage parcimonieux du soufre. Les moûts sont généralement sulfités avant fermentation puis à la mise en bouteille. Pas de bois neuf, quelques barriques sont achetées uniquement chaque année pour renouveler le parc. 

Photos provenant du site du producteur

 

 

 




Associated or complementary products



Silice blanc 2020
15,00

Les Gourmets rosé 2020
8,90

Bajoflor 2/0
10,50

Number of results per page: 1 3 15