Klevener de Heiligenstein 2018
  • Klevener de Heiligenstein 2018
  • Klevener de Heiligenstein 2018

Klevener de Heiligenstein 2018

Référence: stoeklev
Producteur : Stoeffler Vincent


15,90








Cégage Savagnin Rose - région Alsace - Vin blanc demi-sec - Bouteille de 75cl - AOC

Né du cépage Savagnin Rose, le Klevener est un vin blanc superbe à la robe égayée de reflets dorés. Son arôme velouté et discret lui vient d'un fruité spécial qui en fait un vin rare et recherché, sans le caractère "musqué" du Gewürztraminer. En gastronomie, il est facilement admis de faire un repas uniquement au Klevener, en réservant pour le dessert un millésime ancien d'une année exceptionnelle. A noter que le Pinot Blanc, cépage avec lequel le Klevener n'a pourtant aucun lien de parenté, est parfois appelé à tort Klevener (et souvent Klevner, sans le deuxième "e"). 

Vignes  :  d'une trentaine d'années,  en coteaux, travaillées en agriculture biologique sur des des galets de quartz et blocs de grès dans une matrice argilo-limoneuse.
 
Vinification : pressurage en raisins entiers suivi d'une fermentation longue sans levurage en fût de chêne et d'un vieillissement de 10 mois sur lies fines en foudres de chêne. 

Dégustation : robe jaune légérement dorée développant des arômes de fruits à noyaux (abricot, pêche), de bourgeon de cassis, de fruits exotiques, d'agrumes et d'épices. Chaque dégustateur y trouvera un arôme connu. Le palais, généreux et soyeux, se présente délicatement fruité, avec une belle longueur sur un duo minéralité/fraîcheur. Un vin gourmand et fin offrant une version moins exubérante qu'un Gewürtztraminer, donc sans les arômes de litchi ou de rose si caractéristiques et qui gagne des notes épicées avec l'aération.  

Accords :  il accompagnera les amuse-bouches et autres feuilletés à l'apéritif, et des plats à base de volailles et gibiers à plume, les plats exotiques et les tartes aux fruits.

Service : entre 10 et 12°C. Garde sur 5 à 10 ans


Un peu d'histoire

La situation en coteaux du village de Heiligenstein se prêtait depuis toujours à la culture de la vigne mais cette vocation s'épanouit véritablement au 18ème siècle, date à laquelle fut introduit un nouveau cépage et quand survint l'agrandissement de l'aire viticole. C'est en effet après un long procès, opposant Heiligenstein - ardemment défendu par Ehrhard Wantz alors bourgmestre - et les trois villages voisins, sur l'appartenance des terrains dits "Auboden" que le conseil des Echevins de Strasbourg autorisa Heiligenstein à y planter, en 1742, du Klevener.

Ce nouveau cépage, intelligemment expérimenté sur place par des ancêtres aussi obstinés que travailleurs, eut un tel succès qu'à peine onze ans plus tard, en 1753, une autre tranche du terrain "Auboden" fut allouée aux viticulteurs par le Conseil Souverain d'Alsace résidant à Strasbourg. Cette seconde décision fut à l'origine de l'enrichissement de la commune et de celui de la Ville de Strasbourg à laquelle les vignerons de Heiligenstein étaient invités à payer la dîme en Klevener qui à cette époque valait le double des autres cépages.

Comme nous l'avons vu, le cépage qui a donné naissance à cette appellation est le "Savagnin Rose" (lui même apparenté au savagnin blanc du Jura) c'est-à-dire le vieux Traminer encore dénommé Rotedel ou Edelrose. On n'en finirait pas d'énumérer les expressions locales servant à le désigner. Ehrhard Wantz l'aurait rapporté des Alpes Italiennes, de la ville de Chiavenna -Kleven en allemand-, ou de celle de Termeno -Tramin en allemand- D'aucuns affirment que, sous les noms allemands d'Edeltraube et de Traminer, ce cépage était déjà cultivé avant le 16ème siècle si on en croit le livre des cépages du botaniste Jérôme Bock écrit en 1551.

Il va gagner en célébrité à partir du début du XXème siècle avec la création de sa variété aromatique et épicée, le Gewürtztraminer. La dégradation du vignoble alsacien à partir du XIXème siècle et les ravages du Phylloxéra laisseront 2 ou 3 hectares de Klevener dans les années 70. L'obtention de l'AOC "Alsace Klevener de Heiligenstein" en juin 1971 permet aux vignerons de redonner vie à ce particularisme. Une douzaine de vignerons se partage aujourd'hui une vingtaine d'hectares.Quoi qu'il en soit, qu'Ehrhardt Wantz ait été le premier à implanter ce cépage ou qu'il l'ait simplement relancé avec des exigences de haute qualité, les viticulteurs de la région lui vouent une grande reconnaissance et lui ont élevé une statue. Celle-ci est installée dans une niche située sur la façade de la mairie.

 

 




Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...



Champagne Pinot des Terres Amoureuses
39,90

Champagne Enfant de la Montagne Extra Brut
24,00

Marchese Montefusco Nero d'Avola 2018
6,95

Nombre de résultats par page : 1 3 15