Cuvée S

 En stock

14,90

Référence thills14

Producteur : Thill (Eric et Bérengère)

Points cadeaux : 1

Vin de France - Vin blanc demi-sec - Bouteille de 75 cl - Servir à 12-14 °C

  Mis en bouteille à 39570 - Trenal

Ce vin ne peut avoir l'appellation, car un vin issu de cet AOP ne doit pas dépasser les 4 g/l de sucres résiduels. Stéphane Tissot a été confronté au même problème avec cette cuvée.  Vous en saurez plus sur le cépage et le millésime en allant sur vins-etonnants.info

Ceci dit, cet équilibre demi-sec n'est pas dû à des levures qui ont fait la grève du travail, mais correspondait à un équilibre qui plaisait au vigneron, alsacien d'origine. Il a donc volontairement stoppé la fermentation au moment ad hoc. En fait, le sucre est quasi-imperceptible. Il se sent surtout par une rondeur inhabituel de ce cépage, souvent plus austère.  

Le résultat est vraiment réussi, ne ressemblant à aucun vin jurassien connu. On dirait presque plutôt un Chenin, avec ses notes de coing. 

La vigne :   Les vignes ont entre 30 et 50ansLe sol est dominé par la marne grise en haut et par la brune en bas.

Travail de la vigne et de la cave : la vigne est conduite en bio depuis toujours mais elle est certifié bio depuis 2015. Un rang sur deux est laissé enherbé pour faciliter le passage des machines. Un ébourgeonnage et un épamprage très sévère sont réalisés afin de favoriser une bonne maturité des raisins. Le rendement de la parcelle tourne à 15hl/ha.

La date des vendanges est fixée à la dégustation des baies, C’est à ce moment qu'Eric Thill commence à appréhender le travail en cave, le type de vinification et surtout le potentiel aromatique qui l’orientera vers l’élaboration de la cuvée S. Ce vin  est obtenu à partir d’une vendange manuelle avec un pressurage de 5 heures.  

La vinification se passe à basse température (17°C) pour plus de fruit et plus de gras. C’est là qu’intervient la patte du vigneron… La cuvée S est un vin où la fermentation  a été bloquée par une combinaison du froid et du SO2. Eric Thill décidele le moment précis à la dégustation, lorsqu' est atteint le point d’équilibre le plus juste entre sucrosité, alcool et acidité. Laisser du sucre résiduel permet d’amener de la rondeur et de l’exotisme mais toujours en restant plus ou moins imperceptible. C’est un vin qui lui rappelle ses origines alsaciennes, son apprentissage, avec un vrai parti pris. Un vin d’auteur.

Comme presque toujours au domaine, l'élevage se fait exclusivement en cuve durant 10 mois sur lies fines puis mise en bouteille juste avant les vendanges.

Dégustation : la robe est or pâle. Le nez est aérien sur le coing, la pâte d'amande (massepain), la mirabelle. La bouche est  de belle ampleur tout en traçant droit, avec une matière caressante, presque douce . La finale est puissante, presque tannique, avec un retour du coing, mais aussi de la pomme au four, renforcée par des notes salines.