7 Souris 5102

 En stock

32,00

Référence causmasept

Producteur : Causse Marines - Lescarret

Points cadeaux : 2

Vin rouge - Bouteille de 75cl - Vin de France - garde : jusqu'en 2025 - T° de service : 16-18°

Tarif propriété

7 Souris car produit grâce à 6 rats, et des vieux , près de 80 ans et en pleine forme ! Non seulement les banquiers portoricains mais aussi chiliens vont avoir un ulcère mais aussi des hallucinations. Les rendements sont de l'ordre d'une dizaine d'hl/ha. 0 soufre à la vinification et à l'élevage, et même à la mise en bouteille. Pigeage au pied et en maillot de bain, macération de 5 semaines et demi. Elevage barriques mais pas de bois neuf pour préserver le fruit, leitmotiv du domaine. 

Lire l'article sur le BLOG

Le Domaine

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur …. sans jamais oser le demander

Un peu d’histoire…
Certaines mauvaises langues l’appellent domaine de Grosses Narines. D’autres prétendent que le nom viendrait de sa fille Marine. Que nenni ! Causse Marines fut baptisé ainsi lors de son rachat, en 1993, eut égard au nom du ruisseau, Marines, délimitant le bas de la propriété. L’ensemble du vignoble s’étendant sur un Causse calcaire fort maigre, l’ambiguïté du nom était toute trouvée.

Et Lescarret, d’où vient-il ?
LeLescarret ne but que du Bordeaux jusqu’à l’âge de 16 ans. Ça n’aide pas. Et quand on sait que peu après, il passa par l’Institut d’oenologie de Bordeaux, on comprendra les préjugés et le manque d’objectivité du garçon. Heureusement, un accident salvateur le frappa d’amnésie. D’abord salarié comme brandouilleur de burette à Sancerre et ensuite régisseur en Provence, il fit naïvement ses classes avant de se jeter à l’eau inconsciemment en 1993 à Gaillac.

1ère leçon : Pour faire du vin, on a besoin de raisin.
Au départ sur 8 ha, aujourd’hui sur 15, nous nous efforçons de mettre à l’honneur les cépages autochtones ancestralement cultivés sur la région. Les décrets d’appellation miteux et poussiéreux (tentant d’éviter le pire, mais assurément empêchant le meilleur) ont eu raison de notre pugnacité. La plupart des vins produits aujourd’hui par le domaine sont élevés au rang de vin de table.
Toujours aucun clone ne trône sur le domaine. Toutes nos vignes – d’avant-guerre – étaient « greffées en place », les nouvelles plantations sont issues de sélection massale méticuleusement sélectionnée par nos soins.
Contrôlé par Qualité France – certification pour l’agriculture biologique-, nos modes de culture interdisent désherbants, insecticides et toute molécule de synthèse.


À la cave, A la cave, Alouette, Alouette …Aaaaaaa
Les rendements moyens (à ulcérer un chilien) s’échelonnent de 13 à 30hl/ha ces 10 dernières années. Évidemment, la totalité du vignoble est vendangée (et triée)manuellement. Prolongement logique de nos efforts paysan, nous mettons un point d’honneur à vinifier et élever nos bébés sans artifices ni chimie dégradante. Nous limitons collage et filtration à leur plus simple expression. Certaines de nos cuvées sont totalement exemptes de soufre.

En conclusion, on peut faire bio « sans avoir le cheveu long et fumer la moquette » ; on peut faire des vins natures qui ne sentent pas le pet de vache.