Romo 2014

 En stock

11,95

Référence huacc

Producteur : Huards (Domaine des)

Cépage Romorantin - région Touraine - vin blanc sec fruité et nerveux - bouteille de 75cl - AOP Cour Cheverny - garde : jusqu'en 2020 - température de service 12-13° carafage 1h - servir en apéro, sur des tapas, cuisine orientale, sushis... chèvre sec

 et biodynamie

Connaissez-vous la différence entre un Cheverny blanc et un Cour-Cheverny ? Non, ce n'est pas une différence de terroir comme à Fronsac/Canon Fronsac. Mais de cépages autorisés dans ces deux Appellations d'Origine Protégées. Le Cheverny assemble Sauvignon et Chardonnay (et parfois Pineau de Loire) alors que le Cour-Cheverny est uniquement à base du Romorantin.

Ce cépage, présent sur une cinquantaine d'hectares en France, aurait, dit-on, été ramené de Bourgogne par François 1er en 1519 pour lui fournir ce vin blanc au château de Chambord – où il n'a quasiment jamais vécu – et au château familial de Romorantin. Le Romorantin, à l'instar du Chardonnay, de l'Aligoté, du Gamay et du Melon de Bourgogne, est issu du croisement du Pinot noir et du Gouais blanc. Il est aujourd'hui introuvable en Bourgogne où le Chardonnay règne en maître. Pourtant, il ne fait pas de doute qu'Il n'a rien à envier aux plus grands cépages blancs de France.

Tous les vignerons de l'appellation Cour-Cheverny n'ont pas la même démarche, mais Michel Gendrier se fait un point d'honneur à ne commercialiser ses vins que lorqu'il les estime prêt à boire. Aussi décale-t-il leur sortie de 3 à 5 ans après leur embouteillage. 

Terroir : dominante argilo-calcaire avec des parcelles recouvertes d'une couche sableuse ou argilo siliceuse

Conduite de la vigne : en biodynamie depuis 1999. Ce retour à la viticulture comme celle pratiqué il y a 50 ans, avec le labour des sols, les pulvérisations de bouillie bordelaise et de soufre à faibles doses permet de conserver le potentiel naturel de des différents terroirs et la vie microbiologique de des sols.

Vinification/élevage : vendanges manuelles . Pressurage doux. Débourbage statique. Pas de levurage. Fermentation entre 18 et 20 'C. Soutirage en fin de fermentation. Élevage de 3 mois sur lies fines. Passage au froid et mise en bouteilles en avril qui suit la récolte

Dégustation : la robe est or clair. Le nez est fin et complexe, sur des notes de pâte de coing, de fleur de tilleul et de craie humide. La bouche allie rondeur et vivacité avec une acidité intense et traçante, signature du millésime 2013. La finale est expressive et mâchue, avec un retour du coing, mais aussi d'épices, rafraîchie par une pointe citrique.

La famille GENDRIER est installée depuis 1846 sur le Domaine. En 1950, quatre hectares de vignes y sont cultivées, en grande majorité des blancs de cépage Romorantin. Leur grand-père Raoul GENDRIER est déjà reconnu pour la qualité de ses vins. Le père de Michel, Marcel a développé le vignoble et depuis 30 ans, leurs vins figurent régulièrement au palmarès des concours et sont régulièrement cités dans la presse.

Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...

Nombre de résultats par page : 1 3 15


Le Mâl' by Beynat 2016
Beynat (Château)
Le Mâl' by Beynat 2016

 En stock

7,20
Nombre de résultats par page : 1 3 15