Acacia du Jonc Blanc 2013

 En stock

11,12
13,90 €

Référence joncaca

Producteur : Jonc Blanc (Franck Pascal)

Vin blanc sec - bouteille de 75cl - Vin de Table - T° de service 10-12°C

 

 

 

Mis en bouteille à 24230 - VELINES 

Des vieilles vignes de Sauvignon Blanc et de Sémillons constituent la base historique de cette cuvée originale. Les rendements y sont « ridicules » ( 10 à 15 hl / ha maxi ), en raison d’une recherche de sur-maturité et si possible de « passerillage » sur pieds et d’un tri drastique grain par grain à la récolte. 
Une vinification naturelle, en barriques de 400 litres, lui confère une expression aromatique complexe, avec parfois une typicité « oxydative » due à un élevage sans soufre ajouté. Puissance, longueur en bouche et grande minéralité caractérisent ce vin blanc d’exception qui accompagnera volontiers volailles, viandes blanches, fromages de chèvre et pâtes pressées. Un vin hors des standards de l’AOC. 
 
Cépages Sauvignon Blanc 60%. Sémillon 40%. 

Sauvignon Blanc : issu d’une parcelle de 30 ares . Sol argilo-limoneux de type « Boulbène ». 
Pas d’ engrais ; Enherbement total. Décavaillonnage sous le rang. Ebourgeonnage au printemps et 
effeuillage manuel au début de l’été. Rendements : env. 10 hl /ha 

Sémillon : issu d’une parcelle de 60 ares cultivée en Bio depuis plus de 15 ans, semis de céréales 
un rang sur deux ; taille en guyot double; ébourgeonnage manuel au printemps et effeuillage 
manuel en été, Rendements : env. 25 hl /ha. 

Vinification : Récolte manuelle ( tri grain par grain ) en cagette de façon à ne récolter que les grains 
en légère sur-maturité ( la pourriture noble est triée à part ). Une nuit de débourbage au froid après
un pressurage dans un vieux pressoir à cage bois. Entonnage en barriques bourguignonnes de 400 
litres. Durée totale de l’élevage entre 12 à 14 mois avec fermentation malo-lactique. 
Levures, enzymes, acide citrique, tartrique, et autres « poudres miracles » sensées remplacer le travail au vignoble sont donc prohibées ! Un peu de soufre au sortir du pressoir : c’est tout ! 

Le domaine est une très ancienne propriété viticole, qui date du 16ème siècle et dont on retrouve la trace écrite dans la première édition du Ferret de 1903. 

En 2000, année de notre acquisition, elle comptait 12 hectares de vignes – exclusivement de cépages rouges – plantés à la densité de 5000 pieds / ha.

Aujourd’hui, nous travaillons 12 hectares de rouge et 7 de blanc que nous avons acquis, loués ou plantés depuis 2004. 

Les terroirs 
Les terroirs et l’encépagement : et l’encépagement : et l’encépagement : 
D’une façon globale, les blancs, issus de Sauvignon et de Sémillon, sont plantés sur des sols plus profonds et plus froids, plutôt argilo-limoneux ou parfois argilo-calcaires disséminés sur le plateau proche de Vélines. 

Les rouges sont plantés sur des sols très calcaires ( blancs ) qui donnent leur nom au lieu-dit et de ce fait, au domaine : Le Jonc Blanc. On y trouve quatre unités de sols différentes, bien qu’assez proches. Dans l’ensemble le terroir se caractérise par un sol superficiel et pauvre, appelé rendosol rendosol rendosol. Sa nature et son origine calcaire lui confèrent le qualificatif de rendosol calcique calcique calcique. 

La partie sur le calcaire dit "de Castillon" ( calcaire lacustre blanc assez dur ) est plantée de 2 hectares de Cabernet Sauvignon et de 4,45 ha de Merlot. 

Le coteau argilo-calcaire qui donne des vins structurés, plus classiques est planté d’une parcelle de 3 ha de Cabernet qui donne la Sauvageonne et participe de l’assemblage de Les Sens du Fruit. 

La petite zone de marnes à ostréa marnes à ostréa marnes à ostréa - entre les deux dalles de calcaire - est plantée de 80 ares de Merlot Noir ( 0,80 ha ), et donne des vins avec une forte minéralité et des sensations crayeuses en bouche. 

Le Malbec ( 1.40 ha ) est réservé au sommet de croupe, planté sur des calcaires " à astéries" calcaires " à astéries" calcaires " à astéries" - calcaire marin de l'Oligocène inférieur ( - 30 millions d'années ) et donne également des vins très "tendus". 

Culture et vinification 
Culture et vinification: Tout d’abord ne pas nuire ne pas nuire ne pas nuire, ensuite produire autrement. produire autrement. produire autrement. La recherche d’un équilibre naturel vivant, donc dynamique est ici notre objectif premier. L’usage des produits chimiques, engrais et pesticides de synthèse est donc proscrit. Nous privilégions des pratiques « naturelles » telles que les inter-cultures de céréales, engrais verts et bandes fleuries qui attirent et nourrissent des insectes « auxiliaires » qui régulent les « ravageurs » et évitent ainsi les traitements. 

L’usage de teintures mères de plantes en pulvérisation, associées à du cuivre et du soufre si nécessaire, a pour objectif de renforcer les défenses de la vigne et de la protéger des attaques fongiques. 

Par ailleurs l'usage des préparats biodynamiques tels qu'enseignés par Steiner en 1924, apporte à nos vignes le lien indispensable avec les forces "éthériques et astrales" qui nous entourent. 

Dans la lignée de ces pratiques naturelles, au chai, nous privilégions la non intervention et l’absence de« technologie » et d’intrants oenologiques. Levures indigènes, peu de soufre, pas d'intrants et le minimum d'interventions : tel est notre credo. Dans la mesure du possible, pas de collage, pas de filtration, peu de soutirages et le minimum de soufre juste avant la mise en bouteille.

Les clients ayant apprécié cet article ont également acheté ...

Nombre de résultats par page : 1 3 15


La Varenne du Poirier 2015
Grandes vignes (Domaine les)
La Varenne du Poirier 2015

 En stock

14,90
Les sables 2015
Tessier (Philippe)
Les sables 2015

 En stock

13,90
Point du jour rosé 2016
Costes-Cirgues
Point du jour rosé 2016

 En stock

9,90
Nombre de résultats par page : 1 3 15