Améthyste 2014

 En stock

42,00

Référence ardoiame

Producteur : Ardoisières (Domaine des Ardoisières de Cevins)

Points cadeaux : 2

Cépages 60 % Persan et de 40 % Mondeuse noire - région Savoie - bouteille de 75cl - VDP Allobrogie - T° de service 15-18°C - Garde sur 15/20 ans

PRIX IDENTIQUE AU PRIX DEPART PROPRIETE

Persan  : cépage tardif de cuve noir de Savoie, faiblement cultivé, à grappe petite et cylindrique ; baie petite, ovoïde à ellipsoïde, noir bleuté, pulpe molle, peu juteuse. A faible rendement, le persan donne des vins de qualité, tannique, apte à vieillir qu'il faut savoir attendre pour l'apprécier dans toute sa plénitude.

Mondeuse noire  : cépage de cuve noir de Savoie, à grappe grande et tronconique, allongée ; baie petite sphérique, noir bleuté, juteuse. Avec un rendement limité, la mondeuse noire produit un vin de grande qualité, coloré, tannique qui vieillit parfaitement et « n'agite pas le tempérament .

A lire
http://www.huffingtonpost.fr/fabrizio-bucella/degustation-et-description-des-vins-proposes-par-le-domaine-des-ardoisieres_b_1673670.html?utm_hp_ref=tendances


 

Prix identique à celui de la propriété

Un patrimoine millénaire, unique dans la région.

  • La renaissance du Vignoble de Cevins
Réaliser par Catherine Dupuis (Prix du public, Prix du meilleur film culturel, Prix du meilleur film de vigneron) visionnable sur
http://www.domainedesardoisieres.fr/dvd.avi

S'il apparaît aujourd'hui que les paysages savoyards figurent parmi les plus exceptionnels de notre patrimoine national, alors Cevins peut s'enorgueillir d'avoir su in extremis, à la charnière de deux siècles, sauvegarder son coteau façonné par plus de dix siècles d'histoire. Si bien sûr, un Cevinois ne manquera jamais d'évoquer nos fameuses ardoisières qui ont transmis leur nom à notre vignoble, il reviendra immanquablement à son paysage préféré : ce verrou glaciaire orienté plein sud, tout en murets de pierre sèches et ponctué de magnifiques sartos (petites cabanes en pierres sèches), couvert de vignes et qui lui parle plus que tout autre lieu de sa propre histoire. Les terres du calvaire « admirablement travaillés » pour reprendre une phrase de Raoul Blanchard, n'étaient pas qu'un outil de travail parmi d'autres mais un bien privé familial qui appartenaient à leur patrimoine collectif.
C'est pourquoi, depuis les ardoises qui couvrent le musée du Louvre jusqu'à la mondeuse blanche qui fleurit désormais en secret, chaque Cevinois sait bien que c'est l'histoire de son village qui continue.

Comment un vignoble probablement bimillénaire, dûment attesté depuis le Xème siècle, a-t-il pu disparaître ?

Recensant les raisons du déclin du vignoble de Savoie, Maurice Messiez, auteur d'une thèse «  Les vignobles du Pays du Mont-Blanc » (1998), évoque tour à tour le phylloxéra, l'introduction d'hybrides médiocres, la présence ancienne de l'industrialisation, l'absence de perspectives touristiques de l'époque et une certaine déshérence affective pour les vins, boissons ordinaire. Mais, « malgré la situation exceptionnelle à Cevins plus propice à la vigne que certains fonds de coteaux de la Combe ou de la Cluse » le vignoble cevinois a disparu à cause du mitage extrême du parcellaire, de la disparition de la double activité qui a porté le vignoble une génération, la spirale de la déprise agricole : les parcelles qui tombent en friches créent des nuisances pour les parcelles voisines.

On dira un jour l'histoire de la renaissance du vignobles cevinois depuis les premières initiatives de Vivre en Tarentaise jusqu'à la rencontre avec Michel Grisard, sans oublier la détermination opiniâtre des élus de Cevins qui ont eu a cœur de sauvegarder le fleuron légué par leurs pères.

De nouveau aimé, le vignoble est encore à l'heure de sa patiente renaissance et les cevinois en seront désormais les gardiens vigilants.

Le vin, ici produit de par sa qualité, son expression, sa renommée acquise, sera la fierté de toute la Savoie.



Le coteau de Cevins rassemble 7 ha de vignes d'un seul tenant en cépages savoyards typiques et originaux :

Cépages rouges : persan et mondeuse noire.

Persan : cépage tardif de cuve noir de Savoie, faiblement cultivé, à grappe petite et cylindrique , baie petite, ovoïde à ellipsoïde, noir bleuté, pulpe molle, peu juteuse. A faible rendement, le persan donne des vins de qualité, tannique, apte à vieillir qu'il faut savoir attendre pour l'apprécier dans toute sa plénitude.

Mondeuse noire : cépage de cuve noir de Savoie, à grappe grande et tronconique, allongée , baie petite sphérique, noir bleuté, juteuse. Avec un rendement limité, la mondeuse noire produit un vin de grande qualité, coloré, tannique qui vieillit parfaitement et « n'agite pas le tempérament .

Cépages blancs : altesse, roussanne , mondeuse blanche, pinot gris, jacquère.

Altesse : Cépage mi tardif de cuve blanc cultivé en Savoie, voisin du furmint cultivé en Hongrie dans le vignoble de Tokay. Sa grappe est petite, cylindrique, souvent ailé , baie sphérique à pellicule épaisse, jaune roux à maturité, devenant rose bronzée quand le raisin se ride au passerillage ou sous l'action de la pourriture noble. A faible rendement, il donne de très grands vins de garde, très fins, et de grande classe.

Roussanne : Cépage tardif de cuve blanc de la vallée du Rhône et de la Savoie, à grappe cylindrique et compacte , baie sphérique blanc dorée presque rousse à maturité, peu juteuse. La roussanne peut produire des vins de grande qualité, fins et bouqueté, aux arômes de miel, d'abricot et d'aubépine.

Mondeuse blanche : Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la mondeuse blanche n'est pas la forme blanche de la mondeuse noire dont elle diffère par le bourgeonnement et la forme des feuilles. Cépage tardif de cuve blanc de Savoie, faiblement cultivé, à grappe cylindrique, ailée, compacte , baie sphérique moyenne, vert doré avec une pellicule ayant une certaine âpreté. La mondeuse blanche donne des vins structurés aux notes d'agrumes pouvant facilement se conserver jusqu'à 30 ans.

Pinot gris : Cépage précoce de cuve blanc. Variation grise du pinot noir. Il ne se distingue que par la couleur de ses baies, variant du rose grisâtre au bleu grisâtre. On observe parfois des ceps qui portent à la fois des raisins gris et des raisins noirs, et même des raisins blancs. La malvoisie est obtenue par le pinot gris ou le vetliner rose. Le pinot gris donne des vins secs de qualité et des vins liquoreux puissants et typés.

Jacquère : Cépage tardif de cuve blanc de Savoie, aux grappes moyennes, cylindro-coniques, ailées, très serrées , baie sphérique, peau épaisse, pulpe peu juteuse, variant du vert clair au jaune or même rosée à pleine maturité. Ce cépage produit des vins frais et fruités. Il est actuellement le plus planté en Savoie.

A voir : http://www.couleursdemontagne.com/articles.php?lng=fr&pg=18